Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Gestion et Patrimoine, Agence immobilière MAIZIERES LES METZ 57280

Comment dénicher une bonne affaire dans l’immobilier ?

Publiée le 23/11/2019

 

Réaliser une bonne affaire dans l’immobilier, c'est possible !

 

L'immobilier est un secteur dans lequel de nombreuses opportunités peuvent se présenter. L'important est de pouvoir les saisir au bon moment. Que vous soyez acheteur ou vendeur, vous avez tout à gagner en restant bien informés. A n'importe quel moment les prix de vente peuvent augmenter ou baisser dans votre localité ou votre quartier. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

 

Qu'appelle t-on une bonne affaire en matière d'immobilier ?

 

Un bien estimé à sa juste valeur, à un prix de vente ni trop haut, ni trop bas par-rapport au marché, est forcément une bonne affaire. Une mauvaise estimation peut faire peur à l'acheteur potentiel pensant que le bien n'est pas en bon état si le prix est trop bas ou au contraire que le bien est surestimé et qu'il n'en vaut pas la peine si le prix est trop haut. De la même façon, un bien mal estimé peut faire perdre de l'argent au vendeur si le prix de vente est trop bas ou l'empêcher de vendre rapidement si ce prix est trop haut.

 

Mieux vaut dans ce cas faire confiance au jugement d'un conseiller immobilier connaissant parfaitement son métier et bien implanté dans son secteur. Celui-ci saura établir un prix fiable à l'instant T en se basant sur les dernières données enregistrées pour le marché local et bien d'autres critères qu'il connaît par cœur.

 

Si l'on se place du côté de l'acheteur

 

Un bien présenté à un prix bien plus bas que des offres similaires est un bien qui risque de coûter cher en travaux par la suite. Si une rénovation doit être programmée, demandez à faire réaliser des devis pour vous rendre compte de la somme à débourser en plus. Mieux vaut être prévenant pour éviter les mauvaises surprises. Le prix de vente du bien immobilier doit être justifié par son état et son potentiel.

 

Si l'on se place du côté du vendeur

 

Même si les biens en vente proches ont un prix au m² plutôt élevé pour le secteur, suivre la tendance n'est pas forcément la bonne solution. Certains critères peuvent justifier un prix plus haut : si la maison vient juste d'être rénovée par exemple, si le terrain est plus grand ou sans vis-à-vis, si l'appartement dispose d'un grand balcon aménagé, etc. Mais, dans le cas où votre bien nécessite des mises aux normes ou des travaux de gros oeuvre ou de second oeuvre, pensez-y en fixant le prix de vente pour ne pas décourager ceux qui pourraient être intéressés. Vous ferez alors une bonne affaire en vendant plus vite et au juste prix.

 

Les bases pour bien vendre et bien acheter

 

Si vous êtes acheteur, vous aurez naturellement envie de faire baisser le prix du bien et vous allez rédiger une proposition d'achat dans ce sens. Si le vendeur accepte votre proposition, vous ferez une bonne affaire à condition bien-sûr de vérifier que le prix fixé au départ était vraiment le bon. Dans le cas contraire, vous achèterez simplement au prix réel du bien. En fait, le risque lorsqu'on propose un prix plus bas que celui demandé est de perdre purement et simplement le bien car ce sont évidemment les acquéreurs qui proposent le meilleur prix qui sont retenus par le propriétaire des lieux.

 

Vous vendez votre résidence principale ou un bien d'investissement dont vous espérez un bon prix ? Vous rêvez donc de rencontrer des acheteurs qui n'aiment pas négocier et qui vont accepter sans réserve et sans contrepartie le prix que vous proposez. Vous ferez une bonne affaire si vous obtenez une proposition d'achat au prix demandé, voire à un prix supérieur. Si cet acquéreur dispose d'un gros apport personnel ou mieux de la totalité de la somme, vous êtes assurés de pouvoir vendre sans avoir à attendre la décision de la banque ou de l'organisme financier. Vous pouvez d'ores-et-déjà prendre rendez-vous chez le notaire.

 

Ce qui peut aiguiller l'acheteur pour faire une bonne affaire

 

Difficile de savoir ce qui pourrait convaincre le vendeur de laisser son bien à un prix un peu inférieur à celui indiqué sur l'annonce. Pourtant, en se renseignant un peu, quelques évidences peuvent apparaître. Informez-vous sur :

  • la première date de mise en vente du bien. Depuis combien de temps ce bien est-il en vente ? Si cette date est supérieure à 3 mois, le prix de vente est-il encore d'actualité ?
  • les moyens utilisés pour vendre le bien. Si le bien est en agence et depuis combien de temps ? Quel est le montant de la commission et est-il inclus dans le prix ? Un bien placé en agence est un bien qui a été justement évalué par un conseiller immobilier. Ce fait rassure beaucoup d'acheteurs.
  • les raisons de cette vente. Un déménagement, suite à une mutation, peut obliger à vendre dans l'urgence et donc à baisser si nécessaire le prix. S'il s'agit d'une maison de famille que l'on vend pour se rapprocher de ses enfants ou parce qu'elle est devenue bien trop grande pour l'usage que l'on en fait, les propriétaires risquent d'y être très attachés et donc avoir du mal à s'en séparer.
  • le nombre d'acheteurs potentiels ayant fait une proposition d'achat. Pourquoi ses personnes se sont-elles rétractées ?
  • le résultat des diagnostics immobiliers. Ces diagnostics ont-ils déjà été réalisés ? Par qui et quelles sont les observations notées sur les différents dossiers. La présence d'amiante ou de plomb peut décourager un acheteur.

Ce qui peut convaincre le vendeur qu'il fait une bonne affaire

 

Parler avec les acquéreurs potentiels, assister éventuellement aux visites, leur proposer un rendez-vous pour parler du bien et des conditions dans lesquelles sera réalisée la vente peut permettre de mettre à jour certaines données utiles. Posez-leur les bonnes questions :

  • Ont-ils visité beaucoup de maisons et d'appartements répondant à leurs critères dans la région ?
  • Depuis combien de temps sont-ils à la recherche d'un bien ?
  • Pourquoi souhaitent-ils acheter ? Dans quel objectif ?
  • Souhaitent t-ils faire un emprunt et ont-ils déjà demandés l'accord à la banque ?
  • Quand aimeraient-ils prendre possession des lieux au plus tôt ?

Vous saurez si un acheteur est sérieux en l'interrogeant sur ses motivations. Vous pouvez aussi lui demander s'il s'est inscrit dans une agence immobilière et ce qu'il en attend vraiment. Il vous dira sans doute qu'il préfère avoir affaire à un conseiller immobilier qualifié, habitué à réaliser des transactions et à les finaliser, qui suivra chaque étape et l'aidera à rédiger sa proposition d'achat dans les règles. Il vous parlera peut-être aussi de sa première expérience de visite virtuelle et vous expliquera qu'il a aimé les pièces spacieuses, la lumière ou encore la décoration de votre maison. Vous saurez dans tous les cas que vous êtes face à un acheteur sérieux qui recherche vraiment un bien dans les meilleurs délais. Vous ferez une bonne affaire car vous serez rassurés sur les intentions de votre visiteur et sur son intégrité.

 

Publiée le 23.11.2019

Par Giuseppe DE BERNARDINIS

 

Notre actualité